DÉFINITION


DÉFINITION
DÉFINITION

DÉFINITION

Traditionnellement, définir, c’est expliciter, lorsqu’il s’agit d’un mot, et, lorsqu’il s’agit d’un être, c’est lui assigner un statut; on définit par genre prochain et différence spécifique: «La rose est une fleur d’églantier dont les étamines sont devenues pétales.»

Cela présuppose:

sur le plan ontologique , le primat métaphysique de la substance première, indépendante de ses attributs, et une hiérarchie de formes substantielles;

sur le plan logique , un parallélisme logico-grammatical qui entraîne à son tour le primat du jugement de prédication et du sujet-substance;

sur le plan épistémologique , le primat du jugement de perception.

Cette notion s’est profondément renouvelée lorsque le modèle précédent d’intelligibilité a été mis en cause par la révolution galiléenne et par l’esprit cartésien. La définition devient générative et intuitive . En effet, le langage des mathématiques appliqué à la nature présuppose un plan de vérité supérieur à tous les autres, un ordre d’enchaînement des notions spécifiques. Définir, c’est donner un procédé d’engendrement par une consigne verbale brève, où le definiens règle la génération du definiendum . Toute définition suppose des indéfinissables et n’utilise pas de notion qui soit connue postérieurement dans l’ordre des raisons.

La critique de Leibniz marque la transition vers une troisième étape. Outre que la conception précédente suppose une intelligibilité dont les limites sont celles de l’intuition humaine, Leibniz reproche aux règles de la méthode cartésienne d’être des recettes psychologiques sans rigueur et d’avoir négligé l’importance du symbolisme. Lorsque par exemple Leibniz définit 神/4 par un développement en série: 神/4 = 1 — (1/3) + (1/5) — (1/7)..., il donne assurément une expression approximative de 神/4, mais cette approximation est réglée; elle est adéquate au nombre transcendant en question; et cela sans requérir ni susciter aucune idée claire et distincte du sujet. L’intelligibilité est désormais mesurée par la constructivité et non plus par une intuition intellectuelle, que Kant allait rejeter peu après.

L’importance des définitions chez les Anciens s’expliquait par l’origine empirique et l’aspect qualitatif des sciences de la nature, et en mathématiques par le caractère matériel de l’axiomatique (Éléments d’Euclide). Dès lors que les objets sont relatifs à une théorie et que celle-ci s’exprime dans une axiomatique formelle, on ne distingue plus entre postulat, axiome et définition. Les individus apparaissent à partir des variables soumises à une quantification, et les prédicats utilisés ne sont plus qu’implicitement définis dans les axiomes qui servent d’énoncés primitifs et indémontrables de la théorie. Les définitions modernes sont implicites et opératoires .

définition [ definisjɔ̃ ] n. f.
XIIe; de définir
1Philos. Opération mentale qui consiste à déterminer le contenu d'un concept en énumérant ses caractères; résultat de cette opération sous la forme d'une proposition énonçant une équivalence entre un terme ( défini) et l'ensemble des termes connus qui l'explicitent.
Math. Convention logique a priori. Domaine ou ensemble de définition d'une fonction, d'une relation : espace sur lequel ou ensemble des valeurs pour lesquelles la fonction, la relation existe.
2Formule qui donne le sens d'une unité du lexique (mot, expression) et lui est à peu près synonyme. Les définitions et les exemples d'un dictionnaire. Définitions et gloses, et traductions. Une définition exacte, approximative. Par ext. Formule qui permet de trouver un mot. Définitions de mots croisés. Loc. adv. Par définition : par suite d'une définition donnée et acceptée préalablement. « L'inconscient, en effet, par définition est inconnaissable » (Caillois).
3Action de caractériser, de préciser une idée, une notion. « La nation française est particulièrement difficile à définir; et c'est là même un élément assez important de sa définition que cette propriété d'être difficile à définir » (Valéry).
Théol. Action de déterminer le sens d'un point de dogme; résultat de cette action. Les définitions des conciles.
4Audiovis. Grandeur caractérisant la finesse des détails reproduits par une image de télévision, une image numérique. linéature. La définition et la résolution. La télévision couleur classique a une définition de 625 lignes en Europe. Télévision haute définition (abrév. TVHD) :télévision couleur au standard de 1 250 lignes, avec un son stéréophonique numérique.

définition nom féminin (latin definitio, -onis) Fait de déterminer les caractéristiques d'un concept, d'un mot, d'un objet, etc., ensemble des propriétés essentielles de quelque chose : La définition de ce mot n'est pas facile. La définition de produits nouveaux, du public à atteindre. Logique Énoncé ou déclaration aux termes desquels un symbole ou une combinaison de symboles nouvellement introduits (definiendum) signifie ou dénote la même chose qu'un symbole dont le sens est déjà connu (definiens). Photographie Impression subjective que donne un phototype et qui correspond à sa limite de résolution. Télécommunications Grandeur qui caractérise la finesse des détails d'une image de télévision ou de télécopie. Théologie Acte du magistère de l'Église proposant aux fidèles, comme étant divinement révélée, une vérité de foi ; la proposition elle-même. ● définition (citations) nom féminin (latin definitio, -onis) Bernard Le Bovier de Fontenelle Rouen 1657-Paris 1757 [Leibniz] pose des définitions exactes qui le privent de l'agréable liberté d'abuser des termes dans les occasions. Éloges des académiciens Isaac Félix, dit André Suarès Marseille 1868-Saint-Maur-des-Fossés 1948 Toute définition est une limite. Variables Émile-Pauldéfinition (expressions) nom féminin (latin definitio, -onis) Par définition, se dit d'une caractéristique contenue dans la définition de ce dont on parle, ou qui en est directement déductible. Définition génétique, définition réelle qui montre comment la chose définie peut exister, en indiquant son mode de production ou d'engendrement. Définition implicite, définition d'un système d'objets, dans l'axiomatique moderne. (Par exemple, les axiomes de la théorie des groupes sont des définitions implicites de la structure de groupe.) Définition nominale, traditionnellement, définition qui stipule une convention relative au sens d'un mot, opposée à la définition réelle, qui énonce les propriétés essentielles de la chose désignée par le mot. (Une définition nominale n'est donc pas susceptible d'être vraie ou fausse, contrairement à la définition réelle, qui doit satisfaire à certaines exigences d'adéquation : convenir à tout le défini et à lui seul ; selon Aristote, elle doit même être démontrée.) Ensemble ou domaine de définition, pour une correspondance entre deux ensembles E et F, sous-ensemble A de E dont les éléments admettent des correspondants dans F. ● définition (homonymes) nom féminin (latin definitio, -onis) définissions forme conjuguée du verbe définir

définition
n. f.
d1./d PHILO Ensemble de propositions qui analysent la compréhension d'un concept. La définition doit être courte, claire, précise, exempte de contradictions.
d2./d Explication précise de ce qu'un mot signifie.
d3./d MATH Ensemble de définition, dans lequel une relation entre les éléments est possible.
d4./d AUDIOV Nombre de lignes balayées par le spot pour composer une image de télévision.
Haute définition: définition de plus de mille lignes.
d5./d Loc. adv. Par définition: en vertu de la définition même de ce dont on parle. Un triangle a, par définition, trois côtés.

⇒DÉFINITION, subst. fém.
A.— [L'idée dominante est celle d'une limite ou d'un ensemble de traits qui circonscrivent un objet]
1. Détermination des limites d'un objet; résultat de cette action. Synon. délimitation, contour. La définition, la mesure et le partage de l'espace (HUYGHE, Dialogue avec visible, 1955, p. 179) :
1. Les joues de la Vierge et celles de l'enfant [d'un tableau de Margaritone d'Arezzo] sont d'un beau vermillon que le vieux maître, par une préférence naïve, pour les définitions nettes, a disposé sur chaque visage en deux circonférences...
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 149.
Techn. Finesse de précision dans la transmission d'une image (analysée en points) ou d'une durée (analysée en microsecondes). Des définitions à quelques microsecondes près (DECAUX, Mesure temps, 1959, p. 109).
2. Détermination précise et concrète des caractères distinctifs d'un être. Nous l'appelions [Victor de Tracy] barre de fer. C'est la définition de son caractère (STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 49). Il n'importe pas du tout de savoir qui je suis; les définitions trompent toujours (BERNANOS, Joie, 1929, p. 669) :
2. En voyant l'interminable Mme Barrès se lever d'une chaise, je pensais à sa définition par Mme Daudet, disant que c'était un dépliant!
GONCOURT, Journal, 1893, p. 483.
a) LING. Analyse sémantique d'un mot par l'indication de son genre prochain et de ses traits spécifiques, et/ou par sa mise en relation avec un ou plusieurs autres mots du discours ou de la langue; p. méton. ,,paraphrase donnée pour synonyme du terme à définir`` (MOUNIN 1974) :
3. Les définitions de mots, chez les lexicographes, ont pour but de faire connaître le sens d'un mot à ceux qui ont déjà une notion plus ou moins claire ou obscure, plus ou moins superficielle ou approfondie, de la chose que ce mot désigne. S'il s'agit d'un mot nouveau, la définition de mot a pour objet de désigner le mot dont un auteur a fait choix, ...
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 348.
4. Je défie bien le plus ingénieux de nos philosophes politiques de formuler une définition même médiocre d'un mot qui, si peu qu'on y réfléchisse, n'offre qu'un sens absurde.
BARRÈS, Mes Cahiers, t. 8, 1909-10, p. 37.
5. Mon métier consiste dans les mots, dans la connaissance du poids, du volume, de la densité des mots, leur maniement, leur usage, leur exacte application. (...) Mettre tout son effort en de justes et précises définitions oblige l'esprit à concevoir bien.
BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 20.
b) THÉOL. CATH. Acte par lequel le magistère précise un point de dogme ou une vérité de foi; résultat de cet acte. Une définition de foi d'un concile œcuménique (LAMENNAIS, Religion, 1826, p. 60) :
6. ... il y a, on le sait, faute contre la foi à ne pas conformer son jugement à une décision doctrinale infaillible, qu'elle relève d'une définition ou d'une condamnation solennelle, ex cathedra, ou du magistère ordinaire et universel de l'église; ...
MARITAIN, Primauté du spirituel, 1927, p. 51.
B.— LOG., usuel. Opération mentale qui consiste à déterminer les limites et le contenu d'un concept; p. méton. proposition qui met en équivalence un être à définir, avec un ensemble d'attributs qui déterminent ses caractères essentiels :
7. ... la superbe définition de la vérité que nous a donnée saint Thomas. La vérité, dit-il, est une équation entre l'affirmation et son objet.
J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 1, 1821, p. 155.
8. Au seuil de toute doctrine philosophique se rencontre une question inévitable : c'est la définition même de la philosophie. La définir, c'est déterminer la place qu'elle occupe dans la hiérarchie de nos connaissances, les rapports qu'elle soutient avec celles qui semblent les plus voisines, les parties dont elle se compose, la méthode qu'elle suit.
OZANAM, Essai sur la philos. de Dante, 1838, p. 91.
9. Ce théorème de simplification, énoncé parmi d'autres, montre qu'un même objet peut être défini de diverses manières, et rend sensible l'intérêt de distinguer les unes des autres : 1 la définition immédiate; 2 les définitions constructives, qui énoncent des règles de construction de la définition immédiate à partir du champ de prédicats donné au moyen d'opérations d'espèce déterminée; 3 les définitions imagées qui ne sont ni la définition immédiate, ni des définitions constructives auxquelles s'adjoignent les descriptions, que l'on a déjà distingué des définitions. Les définitions du langage ordinaire sont des exemples de définitions imagées; toutefois, celles de ces définitions qui résultent de l'application rigoureuse de la logique aristotélicienne sont des définitions constructives.
L. COUFFIGNAL, Les Machines à penser, 1964, p. 105.
1. MATH. Convention logique a priori. La définition de la droite non-euclidienne est artificielle (H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 61) :
10. Il faut voir dans les grammaires les définitions qu'on donne du verbe! Cela me rappelle la définition de la ligne droite, au sujet de laquelle les géomètres, par peur de faire appel à ce qui est, c'est-à-dire à une image et à une propriété assez simple de cette image, ont inventé les propositions les plus cercle-vicieuses du monde.
VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1900, p. 370.
2. Par définition. En vertu même de la définition de ce dont on parle. Quasi-synon. logiquement, intrinsèquement. Elle [ta race] est par définition du côté de la richesse (DE VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 43). Descartes est cependant un auteur clair, par définition (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 212).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. définitionnel, elle. Qui ressortit à la définition, qui donne une définition. De petites phrases définitionnelles (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 268). Attesté par ROB. Suppl. 1970, qui accueille le synon. définitoire, adj. (cf. également GILB. 1971, p. 141).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1160 definicion « proposition; explication d'une chose » (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 25707); 2. 1561 théol. « détermination; formule qui fixe un point de dogme » (CALV., Instit., 344 ds LITTRÉ); 3. [ca 1936 d'apr. Lar. Lang. fr.]; 1953 télév. (Lar. 20e Suppl.). Empr. au lat. class. definitio, -onis « action de déterminer, de fixer; définition (d'un terme) » dér. de definire « définir »; sens 2 v. Catholicisme, s.v. Fréq. abs. littér. :1 642. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 350, b) 2 111; XXe s. : a) 2 169, b) 3 394. Bbg. INTERPHOTOTHÈQUE. Termes usuels de la phot. Paris, 1973, p. 6. — REY (A.). À propos de la déf. lexicogr. Cah. Lexicol. 1965, t. 1, n° 6, pp. 67-80. — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 396. — ROBINSON (R.). Definition. Oxford, 1950, passim. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 324.

définition [definisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1160, definicion; lat. definitio, du supin de definire. → Définir.
1 Log. Proposition dont le premier membre est le terme à définir, le second étant composé de termes connus qui permettent de déterminer les caractères du premier (définition en compréhension ou intensionnelle), ou de déterminer la classe d'objets qu'il désigne (définition en extension ou extensionnelle). || Définition exacte, juste, correcte, claire, distincte; fausse; confuse, obscure, incomplète, imparfaite. || Compléter une définition par une description. || Définition caractéristique, par genre prochain et différence spécifique. || Une définition perd en extension ce qu'elle gagne en compréhension.Définition logique, terminologique. || Définition « de mots », « de choses ».
1 J'entends corner sans cesse à mes oreilles : L'homme est un animal raisonnable. Qui vous a passé cette définition ?
La Bruyère, les Caractères, XII, 119.
2 Il (Leibniz) pose des définitions exactes qui le privent de l'agréable liberté d'abuser des termes dans les occasions.
Fontenelle, Éloge de Leibniz.
3 Une définition exacte doit s'appliquer au mot défini, à l'exclusion de tous les autres, et rendre raison de toutes ses acceptions.
Hatzfeld, Dict., Introd., XIII.
4 La définition est un jugement qui a pour sujet et pour attribut deux concepts équivalents (…) La condition générale de toute définition est que le défini et la définition aient même extension, c'est-à-dire soient attributs des mêmes jugements virtuels; elle doit être caractéristique, convenir à tout le défini et au seul défini, omni et soli definito.
Edmond Goblot, Traité de logique, IV, 73.
REM. La plupart de ces exemples ne distinguent pas la définition logique (ci-dessus) de la définition de dictionnaire (ci-dessous). L'exemple suivant étend le concept :
5 (…) il n'est de définitions précises qu'instrumentales (c'est-à-dire qui se réduisent à des actes, comme de montrer un objet ou d'accomplir une opération). Il est impossible de s'assurer que des sens uniques, uniformes et constants, correspondent à des mots comme raison, univers, cause, matière, ou idée. Il en résulte le plus souvent que tout effort pour préciser la signification de tels termes aboutit à introduire sous le même nom, un nouvel objet de pensée qui s'oppose au primitif dans la mesure où il est nouveau.
Valéry, Variété, V, p. 272.
Math., sc. Convention logique établissant les caractères d'un concept. Hypothèse, principe, règle. || Seules les définitions mathématiques et logiques sont créatrices de concept. || Cette proposition est vraie par définition, par suite des conventions logiques qui ont été initialement acceptées.Cour. || Par définition, vous avez raison.
6 On juge que le résultat obtenu est nécessaire parce qu'on est convaincu qu'on a opéré selon les règles qui sont : 1° les conventions logiques, c'est-à-dire les définitions et les hypothèses; 2° les propositions générales antérieurement démontrées.
Edmond Goblot, Traité de logique, XI, 166.
Ling. Action de définir (une unité du lexique : mot, expression). || Procéder à la définition d'un mot, d'une expression; d'un terme dans une terminologie. || Définition d'un terme mathématique (cit. 0.3).Ensemble formé par le terme défini (sujet) et le prédicat définissant. Définissant, 2.Spécialt. Le prédicat seul; formule brève correspondant à un concept reconnaissable, et capable d'en susciter l'élaboration. || Définition d'un mot, d'un mot dans un sens (ellipt, d'un sens). || La définition est une périphrase synonymique du défini.
7 Les définitions des dictionnaires sont des définitions de choses, car le mot, dans ce cas est une chose, un fait d'expérience, un donné. La tâche du lexicographe est de constater l'usage ou les usages, d'enregistrer avec exactitude le sens que donnent à un mot ceux qui le prononcent et ceux qui l'entendent, en un temps, en un lieu et en un milieu donnés (…) Cependant lorsqu'un dictionnaire fait autorité, il fixe, précise et unifie l'usage. Un bon dictionnaire améliore une langue; il en diminue l'indétermination, en ralentit l'évolution, en élimine les variétés dialectales. Ses définitions ont, dans une certaine mesure, le caractère de conventions acceptées.
Edmond Goblot, Traité de logique, IV, 81.
8 On formerait, sur un cadran, le mot auquel on s'intéresse et l'appareil donnerait, à haute voix, la définition et les explications.
G. Duhamel, Cri des profondeurs, III, p. 53.
Par ext. Aux mots croisés, Courte phrase, expression (définition proprement dite, description, allusion, jeu de mots…) destinée à faire trouver un mot dont le nombre de lettres est déterminé par la grille (ex. : « tragédie de racine » pour le mot carie).
Math. || Ensemble (ou domaine) de définition d'une fonction : ensemble des éléments qui admettent une image par cette fonction.
2 Action de caractériser. Description.
9 On le voit, la nation française est particulièrement difficile à définir d'une façon simple; et c'est là même un élément assez important de sa définition que cette propriété d'être difficile à définir.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 116.
3 Action de préciser (une idée), de déterminer.
(1561). Théol. Action de déterminer un point de dogme; résultat de cette action. || Les définitions des conciles. || Définition ex cathedra, formulée par le pape parlant en tant que pasteur de l'Église catholique romaine, sur un point de dogme ou de morale (→ Infaillibilité).
4 (1953). Nombre fixe de lignes, par lesquelles l'image télévisée est analysée. || La précision de l'image augmente avec le nombre de lignes de sa définition.
DÉR. Définitionnel. V. Définitoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Definition — Définition Pour l article concernant la définition d un moniteur ou d une carte graphique, voir définition d écran. Voir «  …   Wikipédia en Français

  • Definition — Def i*ni tion, n. [L. definitio: cf. F. d[ e]finition.] 1. The act of defining; determination of the limits; as, a telescope accurate in definition. [1913 Webster] 2. Act of ascertaining and explaining the signification; a description of a thing… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Definition 6 — Industry Digital Marketing Key people Michael Kogon (CEO) Jeff Katz (COO) Website Definition6.com Definition 6 is a digital marketing agency that was founded in Atlanta in 1997. The agency received industry recognition[ …   Wikipedia

  • Definition — Saltar a navegación, búsqueda Definition Álbum de D.R.I. Publicación 20 de octubre de 1992 Grabación Entre junio y julio de 1992 …   Wikipedia Español

  • définition — DÉFINITION. sub. fém. Explication de la nature d une chose par son genre, et par sa différence. Définition juste, exacte. Définition claire, nette, obscure, imparfaite. Les règles de ladéfinition. [b]f♛/b] On appelle Définition de mots, Celle qui …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • definition — Definition. subst. fem. Explication de la nature d une chose, par son genre & sa difference. Definition juste, exacte. definition, claire, nette, obscure, imparfaite. les regles de la definition. Il sign. aussi, Decision, Reiglement. Avant la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Definition (EP) — Definition EP by Jersey Released May 8, 2001 …   Wikipedia

  • definition — ► NOUN 1) a statement of the exact meaning of a word or the nature or scope of something. 2) the action or process of defining. 3) the degree of distinctness in outline of an object or image. ● by definition Cf. ↑by definition DERIVATIVES …   English terms dictionary

  • definition — I noun clarification, decipherment, decoding, delimitation, delineation, demarcation, description, elucidation, equivalent meaning, exact meaning, exact statement, explanation, explication, expressed meaning, formulation, identification,… …   Law dictionary

  • Definition — (v. lat.), 1) eigentliche Begrenzung; bes. 2) (Log.), Erklärung, die Angabe des Gattungsbegriffes u. der wesentlichen od. Hauptmerkmale eines Dings, wodurch der Begriff in bestimmte Grenzen eingeschlossen (definirt) wird. Die D en sind Verbal od …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.